Les 5 rythmes: une danse instinctive

Par Michel Wéry

Interviews

Gabrielle Roth, une Américaine qui devait créer la pratique des 5 rythmes, est simplement une personne qui avait un grand besoin de danser, et qui dansait seule dès l’adolescence, pour trouver plus de liberté. Elle a fini par observer que notre énergie, lorsqu’on ne lui met pas de freins, passe par plusieurs phases caractéristiques, et qui s’enchaînent naturellement les unes les autres. Comme lors d’un accouchement : il y a une phase réceptive (la maternité), une phase d’action (les contractions), une phase de lâcher-prise (l’expulsion), une phase lyrique et légère (quand le bébé est là), et une dernière phase de quiétude, en totale connexion à soi et avec ce qui nous entoure. Chaque phase, ou « rythme », a des choses essentielles à nous enseigner.

Lorsque je danse les 5 rythmes, j’ai souvent l’impression de plonger dans une forme moderne de quelque chose qui s’est pratiqué et se pratique encore dans de nombreuses cultures. Lors de cérémonies traditionnelles, des danses, associées à des chants et percussions, permettent de connecter les individus à quelque chose qui les dépasse. Dans les 5 rythmes, nous faisons de même – après avoir pris le temps nécessaire pour nous reconnecter d’abord à nous-mêmes. Qu’elle soit énergique ou qu’elle soit douce, notre danse a toujours quelque chose de sauvage, car idéalement elle passe au-delà de nos comportements appris.

Dans ce lâcher-prise quant à la forme et dans cette écoute totale de notre corps, nous entreprenons un voyage intérieur. Il a un puissant potentiel de guérison, parce que notre corps est relié à tout ce que nous sommes, notamment nos émotions et notre esprit. En suivant les mouvements que notre corps a envie de faire, nous remettons de la fluidité partout où elle est bloquée, permettant à notre énergie de circuler à nouveau plus librement. Nos mouvements instinctifs peuvent donc dissoudre certains blocages associés à des blessures anciennes, ou à des défenses devenues inutiles, et en cours de route nous apprenons un tas de choses essentielles, comme le sentir, exprimer, lâcher prise, nous connecter à nous-mêmes et à ce qui nous dépasse… En fin de compte, la danse nous réaligne corps, émotions et esprit, et cette unité retrouvée est comme un « retour à la maison ».

On peut très bien pratiquer la danse des 5 rythmes pour se défouler ou trouver plus de liberté, mais elle est aussi une pratique spirituelle. Basée à 100% sur votre propre expérience de la danse, donc sans dogme aucun, elle permet d’abord de servir à fond les besoins de notre « moi » dans l’instant présent, pour ensuite dépasser quelque peu ce « moi » dans le lâcher prise, et nous connecter davantage au grand Tout dont nous faisons partie.

Begin where you are. Go step by step. Expect to be surprised.